Dossier / Que penser des sacs « compostables » ?

CompostageSacs biosourcésPlastiques

sacs-biosources

Depuis le 1er janvier 2019, l'interdiction des sacs en plastique s'est étendue et nous trouvons de plus en plus fréquemment leur alternative, les sacs dits "compostables". Mais le sont-ils vraiment dans nos composteurs ?

Ils sont composés de 30 à 80% de matière biosourcée, matière première renouvelable issue de la biomasse donc à priori compostable. Ce pourcentage fluctuant nous indique qu'il peuvent contenir encore jusqu'à 70% de matière fossile ! Des tests sur leur décomposition dans des composteurs domestiques ont été effectuées. Les sacs se retrouvent rapidement déchiquetés en une myriade de petits bouts. Malheureusement après ce premier stade, les morceaux restent stables longtemps et ne se décomposent plus. Ces résultats semblent variables et restent conditionnés par la proportion de matière fossile utilisée et par la vitesse de dégradation de la matière biosourcée utilisée. De plus la matière qui se retrouve prise dans ces sacs peut pourrir et créer des poches nauséabondes qui se décomposent moins bien par défaut de circulation de l'air et de l'eau. Les risques de perturber le processus de compostage ou de retrouver des morceaux non décomposés dans le compost mûrs sont bien réels. Par ailleurs, la fabrication de ces derniers nécessitent de la matière végétale. Comme dans le cas des biocarburants, les surfaces dédiées à cette production risquent de rentrer en concurrence avec les surfaces dédiées à la production de denrées alimentaires.

Si les sacs compostables présentent un intérêt dans certains cas spécifiques, leur généralisation n'est donc pas souhaitable. Nous ne recommandons pas leur usage dans les composteurs.